Des programmes de recherche innovants pour préserver l’océan

Pure Ocean logo
Pure Ocean
Zone d'action
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France
International

Le projet

Dépollution
Pure Ocean finance des programmes de recherche ambitieux et innovants pour préserver et restaurer la biodiversité et les écosystèmes marins.
250
kg
de déchets plastique finissent dans l’océan chaque seconde
3,5
milliards
de personnes dépendent directement de l’océan pour vivre
28
projets innovants soutenus partout dans le monde pour trouver des solutions pour protéger l'océan

La solution

À travers les kits La Goutte Bleue (un sac de ramassage Made in France de 30 litres fabriqué à base d'algues), Pure Ocean finance des projets de recherche scientifique sur la protection de l’océan.

L'océan est abîmé par la pollution plastique mais également par d'autres pollutions, la surpêche, le réchauffement climatique et d'autres fléaux.

Pure Ocean finance des programmes de recherche pour préserver la vie marine et innover en faveur de solutions à ces problèmes. En 6 ans, 28 projets scientifiques ont été soutenus.

Actualités

Voir tout
Comment lutter contre les prises additionnelles de pêche ?
Comment lutter contre les prises additionnelles de pêche ?
Chaque année, des dizaines de milliers de raies, requins et cétacés sont victimes de "by-catch", c'est-à-dire pêchés accidentellement, sans être ciblés par les pêcheurs. Pris dans les filets, ces animaux marins sensibles se retrouvent piégés sans espoir de survie. Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), jusqu'à 40 % des prises mondiales de pêche sont des captures additionnelles. 

❌ Pire encore, une grande partie de ces captures ne sont même pas signalées. Les pêcheurs artisanaux, confrontés à des difficultés techniques et logistiques, ne disposent pas des moyens nécessaires pour rapporter ces incidents. Les animaux sont donc discrètement rejetés à l'eau, menant à leur extinction silencieuse. 

✨ C'est là que le projet Bycatch & Beyond intervient. Son objectif est d'impliquer les pêcheurs artisanaux dans le suivi des espèces menacées du golfe du Bengale, au Bangladesh. Comment ? En leur fournissant des boîtiers radio-GPS low-tech, simples à utiliser. Ces dispositifs permettront non seulement de signaler les prises accidentelles de raies et de requins, mais aussi de créer un réseau de pêcheurs-acteurs dans la collecte de données de conservation. 

📽️ Découvrez en vidéo, Alifa Bintha Haque, chercheuse en Zoologie à l'Université de Dhaka, porteuse de ce projet fascinant ! 
Comment préserver les gorgones rouges contre les effets des canicules marines ?
Comment préserver les gorgones rouges contre les effets des canicules marines ?
Savez-vous ce qu'est une gorgone ? Ces joyaux de la Méditerranée sont des colonies arborescentes, aux formes élégantes, indispensables à la biodiversité marine. Ils servent de nurserie pour de nombreux poissons, mais aussi de support de vie, comme les arbres, à tous les étages de ces forêts animales, contribuant ainsi à l'équilibre de tout un écosystème.

🌡️ Malheureusement, les canicules marines, de plus en plus présentes, menacent ces précieux trésors. Face à cette nouvelle réalité climatique, certaines gorgones résistent, tandis que d'autres succombent. Pourquoi cette disparité ? C'est là que le projet Buffer entre en jeu.

🧬 L'équipe de Buffer se lance dans une étude sur la variabilité génétique des gorgones rouges dans le parc des Calanques. Ils vont chercher à comprendre les mécanismes de résistance de ces coraux face aux changements climatiques.

🪸 Leur objectif : produire des outils scientifiques, politiques et de sensibilisation pour orienter la gestion ciblée de cet écosystème dans une aire marine protégée. Parce que protéger les gorgones, c'est préserver l'avenir de tout un écosystème. 

Un résultat récent

Grâce à Pure Ocean, 114 000 litres de déchets ont été ramassés en 1 an.

Le projet de recherche MicroPOW financé par Pure Ocean étudie les conséquences biologiques du microplastique sur la santé de la faune sauvage.

Le projet de recherche SPO-PLASTIC a démontré que les éponges marines avaient la capacité d'extraire jusqu'à 30% des microplastiques en suspension dans la colonne d’eau et qu'elles traitent plus ou moins bien les composés selon le type de plastique.

Un objectif de réalisation

Pure Ocean aimerait pouvoir financer un plus grand nombre de projets afin de générer toujours plus d'impact.

À quoi serviront les dons

Les fonds levés vont permettre de financer de nouveaux projets de recherche, en lien avec la lutte contre les pollutions. Ces recherches peuvent mener à des solutions avec un impact positif sur la santé de l’océan, donc également sur la santé humaine. 
L’océan, c’est le poumon de la planète, notre assurance-vie. Le préserver est donc vital !
Pure Ocean logo
David Sussmann
Président et Fondateur de Pure Ocean
Objectifs de développement durable
climatemarine
En savoir plus